Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

" J'apporte mon soutien à l'UCV qui incarne à Viroflay l'esprit du centrisme capable de concilier le désirable avec le possible. Un espoir pour celles et ceux qui - attachés aux valeurs républicaines - sont lassés du mouvement qui porte le pendule tantôt à droite, tantôt à gauche, sans résultats. L'UCV n'est pas une ligne neutre, son action est guidée par ce qui marche. C'est ce dont notre époque à besoin "
 
François POMPIDOU
Vice Président

Fédération Alliance Centriste
de Paris
 

Chercher Dans Ce Blog

Bientôt le tramway ...

 

Archives

Accueil (vidéo avec son)

   
                                               
Sur ce blog, vous pouvez envoyer vos commentaires à propos d’un thème abordé parmi les catégories proposées. Vous pouvez également demander la création d’un nouveau thème en indiquant la catégorie à laquelle il se rattache.

Envoyez vos textes à contact@unioncentristeviroflay.fr (votre e-mail n'est pas diffusé). A tout de suite ! 
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 09:15

Depuis le 5 novembre 2013, les centristes de l’UDI et du MoDem sont réunis à nouveau dans un rapprochement que préfigurait localement  l’Union Centriste Viroflay, lancée en janvier de cette année.

Quels sont les objectifs de cette alliance retrouvée ?

Jean-Michel Issakidis : rassembler tous les centres dispersés en micros-partis afin de travailler ensemble à une réelle alternative à la majorité en place et une UMP en proie à des déchirements internes qui l’entrainent vers les extrêmes

Quelle est l’idée directrice de l’Alternative ?

Jean-Michel Issakidis : le réalisme et l’efficacité. Par exemple, les contrats d’avenir proposés par le gouvernement ont été votés par les députés UDI car face à l’urgence de la situation de l’emploi il est criminel d’obstruer les initiatives prises, même imparfaites, pour des raisons politiciennes. Ce n’est pas pour autant que l’Alternative se positionne dans la majorité Présidentielle. Quand une mesure est utile pour la France, il faut la soutenir. C’est ça le patriotisme moderne.

Qu’est ce qui fait l’originalité de l’offre politique de l’Alternative ?

Jean-Michel Issakidis : essentiellement l’attachement à l’idée de la construction Européenne, trop souvent vue comme une question de politique étrangère – sujet sur lequel il y aurait beaucoup à dire et qu’il faut remettre dans les mains des citoyens – Il y a aussi la décentralisation des pouvoirs, avec une évolution des compétences des collectivités locales qui doit rapprocher l’attente des citoyens des décisions prises. Le temps des plans quinquennaux des années 70 est terminé. Aujourd’hui il faut comprendre vite ce qu’attendent les habitants et réagir vite face aux attentes. Par exemple, les épisodes neigeux prolongés ralentissent les déplacements et retardent les gens. Certains peuvent perdre leur emploi à cette occasion. Cela stresse les gens et l’on comprend alors que certains soient nerveux et impatients d’être déneigés. Pour cela, il faut des circuits courts de décision. Sinon ça ne marche pas.

Potentiellement, quels sont les électeurs de l’Alternative ?

Jean-Michel Issakidis : à la fois des électeurs occasionnels de la gauche modérée qui voient bien que la spirale dépressive actuelle dans laquelle nous sommes n’est pas une solution durable pour la France. Mais aussi des électeurs du centre-droit et de la droite modérée qui en ont ras le bol du « tout à l’ego » et des querelles d’ambitions à l’UMP ; et qui ne se tournent pas pour autant vers le Front National et Marine Le Pen. Tous ont en commun d’être des esprits libres, réalistes, qui ne cherchent pas un nouveau gourou messianique ou une cause partisane à défendre. Regardez à Bordeaux par exemple, les élus du MoDem travaillent avec Alain Juppé. A Lille, d’autres élus MoDem travaillent avec Martine Aubry. Où est le problème ? Ce qui compte c’est que les choses avancent dans le sens des attentes des habitants. Les doctrines politiques qui veulent ajuster la réalité à la fiction bloquent les choses et sont nuisibles à la vie des gens. Il faut s’en débarrasser.

Partager cet article
Repost0

commentaires