Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

" J'apporte mon soutien à l'UCV qui incarne à Viroflay l'esprit du centrisme capable de concilier le désirable avec le possible. Un espoir pour celles et ceux qui - attachés aux valeurs républicaines - sont lassés du mouvement qui porte le pendule tantôt à droite, tantôt à gauche, sans résultats. L'UCV n'est pas une ligne neutre, son action est guidée par ce qui marche. C'est ce dont notre époque à besoin "
 
François POMPIDOU
Vice Président

Fédération Alliance Centriste
de Paris
 

Chercher Dans Ce Blog

Bientôt le tramway ...

 

Archives

Accueil (vidéo avec son)

   
                                               
Sur ce blog, vous pouvez envoyer vos commentaires à propos d’un thème abordé parmi les catégories proposées. Vous pouvez également demander la création d’un nouveau thème en indiquant la catégorie à laquelle il se rattache.

Envoyez vos textes à contact@unioncentristeviroflay.fr (votre e-mail n'est pas diffusé). A tout de suite ! 
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 12:42

Après les morts de Charlie Hebdo en janvier 2015, combien faudra t-il encore de victimes du terrorisme pour qu’enfin nous ouvrions les yeux ? Les attentats meurtriers de ce 13 novembre 2015 ont tué, en quelques heures, autant d’innocents que l’aurait fait un missile V2 allemand s’abattant aveuglement sur Paris en 1944, pour tuer au hasard, n’importe qui.
 

Mais cela n’a pas suffit. La bien-pensance craintive et ensuquée dans son conformisme est encore dans l’auto-flagellation et refuse de voir les faits : nous sommes dans une forme contemporaine de guerre qui appelle des ripostes contemporaines adaptées. Que fait la bien-pensance ? elle cherche de bonnes excuses pour ne rien faire et renvoie à la recherche de ses propres responsabilités pour expliquer comment a pu advenir ce que nos yeux remplis d’horreur nous montrent aujourd’hui.
 

Mais je vais vous répondre moi : Il n’y a rien à rechercher pour l’instant. La seule question qui vaille est de savoir quel acte de résistance fait chacun à son niveau pour défendre ce qui nous est cher, concrètement, autour de nous, et vite. Il est derrière nous le temps du verbiage oiseux et de la langue de bois des communicants.
 

Car face à nous, pour nous faire plier, l’ennemi lancera d’autres missiles-terroristes depuis « son territoire ». Il les pointe sur la France, pour exploser n’importe où, là où il y a des gens à tuer. Non, ils ne visent pas des soldats qui peuvent riposter, mais des gens désarmés, sans défense. Lâcheté ignoble et insupportable de ces rats que les forces spéciales de police tuent trop vite, alors qu’ils mériteraient de souffrir dans leur chair aussi longtemps que pleure le dernier de ceux qui ont perdu un proche par leur faute, qui sont inconsolables et dont la vie est foutue. Ils veulent mourir en martyrs ? ok, mais très lentement.
 

Il faut dire que, depuis trop longtemps, nous tolérons sans bouger l’intolérable des discours haineux et des provocations anti républicaines qui prolifèrent en poussant à chaque fois un peu plus loin les limites de l’outrance. Et comme la bien-pensance n’exalte plus ces belles valeurs de la République, c’est dorénavant le peuple seul qui, les jours de malheur, se rassemble dans les rues et chante spontanément la Marseillaise, pour se donner du courage, pour se rappeler qu’existe encore cette utopie commune qui fonde le récit qui nous rassemble.
 

La bien-pensance, elle, n’a plus la foi, elle est trop grasse, bouffie, opportuniste et ne sait plus combattre que pour des intérêts personnels. Elle attend passivement les ordres ou les initiatives des autres. Elle se repait des colifichets protocolaires républicains mais a capitulé sur les valeurs et abandonné les clés du patriotisme entre les mains de l’extrême droite qui les a perverties en nationalisme racorni, anti-Européen, identitaire et même trompeusement laïque.
 

Pourtant, c’est évident, il y urgence. L’ennemi frappe dorénavant au cœur, de l’intérieur, et c’est là aussi qu’il faut le combattre. Il tente d’instaurer une tromocratie, pour craqueler les joints du ciment qui fait la société française et menacer de désagrégation sa cohésion sociale, fragilisée par une économie moribonde. Il a pour finalité de faire imploser la République pour proclamer sa théocratie archaïque d’un autre âge. On ne les laissera pas faire. Ils n’y arriveront pas.
 

La République, jusqu’au bout.

Partager cet article
Repost0

commentaires